Librairie

Vous pouvez commander ici tous nos articles publiés

Vous avez dit incurable ?

1,99

Freud comparait la Furor Sanandi à un fanatisme inutile. Pour lui donc, ce qui primait dans une cure psychanalytique, c’était d’être méthodique dans la manipulation des émois psychiques pour les maîtriser.

On peut donc légitimement se poser la question de ce qui animerait l’acharnement à vouloir guérir : le désir du clinicien est-t-il mu et orienté, cadré d’emblé par une logique de démonstration ou bien se fait il « supporter » d’un patient mu d’une douleur morbide dont le sens encore imperceptible est à voir, à percevoir, à entendre, pour comprendre ensuite. En quelque sorte favoriser l’émergence d’un « parler » être ouvert au « parlêtre » qui pourrait émerger à chaque instant, prêt à le saisir et accompagner d’abord les productions « confortables »qui surgissent ?

Autrement dit, pour qui, vers quoi, pour quoi ou pourquoi, et comment court « la cure » : pour nourrir le narcissisme d’un thérapeute porteur et gardien de l’entendement ou au bénéfice de l’arrangement singulier d’un patient qui souffre, s’ouvre et s’offre à la vie ?

Une question ?
Catégorie : Étiquette :

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Vous avez dit incurable ?”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *