Notre actualité

Nos interventions, conférences, news et articles a lire.

Penser les insterstices en Management

3 décembre 2010

Journées de recherche IPM

EM Strasbourg

Strasbourg, France

Journée de recherche à l'Ecole de Management de Strasbourg, sur les nouvelles perspectives du Management.

Intervenant et Co-auteur de la contribution: "mettre un Manager sur un canapé" montrant le lien entre la psychanalyse et une pratique managériale efficiente. Intervention co-écrite avec Thierry DUPIOT, Manager de Transition.

Extrait du texte:

Depuis que les entreprises existent, elles jugent leurs performances à la lecture de leurs chiffres financiers (Chiffre d’Affaires, Résultat, Cours de bourse, Effectif, Nombre produits vendus, Part de marché,….).

Au quotidien ce jugement se traduit au niveau opérationnel par des managers qui pratiquent le Combien pour juger de la performance de leurs équipes. Cette attitude confortable, facile à comprendre, facile à transmettre est somme toute efficace la plupart du temps.

D’un point de vue Psychanalytique cet habillage de la réalité qui est rassurant conforte chacun dans la voie de l’illusion.

Néanmoins, cette stratégie du Combien a un maillon faible qui n’est ni la méthode en elle-même ni l’Entreprise : c’est l’Homme.

Pour se prémunir contre les risques de ce maillon faible, les Entreprises doivent passer d’une stratégie du Combien à une stratégie du Comment.

Le Comment est le moyen le plus efficace pour à la fois manager les Hommes mais également garantir le Combien.

Ce passage du Combien au Comment est aussi une affaire d’Homme et cela demande de comprendre la difficulté de ce maillon faible : sortir et affronter sa Zone de Confort Psychologique. En sortant de cette logique, autoritariste et administrative pour entrer dans l’ère d’une création ou d’une co-création instantanée (Winnicott) et articulée à une vision (SIR de Lacan).

Se préoccuper du Comment c’est en terme de Management se préoccuper des zones d’ «arrangement » et de « manœuvre », cultiver les interstices, créer le désir de jeu ou de parole, prendre en compte le fantasme, le social, l’économique et l’éthique. En résumé, se préoccuper des Hommes.

Passer ainsi de l’ère du Combien à l’ère du Comment, travaillons ensemble, projetons nous sur l’avenir, soyons curieux de la confiance mutuelle que nous allons établir. Le combien, c’est finalement facile et ce n’est qu’une conséquence du comment. Le comment est l’essence même de la stratégie.

Write a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les nouvelles dynamiques du travail: d’un brasier du plus pour un rien

Les Nouvelles Dynamiques du Travail ou " Pousse toi de là que je m'y mette "  Intervenant et Auteur de la contribution: …

La numérisation. Une pseudo liberté aliénante ?

Extrait du texte: Uber, AirBnB, BlaBlaCar,... L'économie collaborative est partout et de plus en plus présente, diffusée …

Au-delà de la souffrance au travail: la sublimation une voie vers la reconnaissance

Le travail du sens dans les organisations. De la souffrance au travail à la reconnaissance et à la considération Intervenant …